Skip to content

Amendes : c’est le jackpot !

Mobilité & Innovation   >    Marché, tendances et actus

+11,7 % ! Le pourcentage d’augmentation des recettes issues de la perception des amendes pour infraction au volant entre 2015 et 2016 est en hausse. En effet, une note d’analyse de la Cour des comptes, dévoilée ce mois de juin, mentionne un montant d’1,8 milliard d’euros perçu par l’Etat. Un autre chiffre est à souligner :  13,6 % des infractions relevées par des radars automatiques concernent des véhicules immatriculés… à l’étranger !

 

Par Alexandra D. - Publié le 29/06/2017, mis à jour le 18/09/2019 

Lecture : 1 min


 

 

 

visuel104-montant-amendes-2016-refonte.jpg

 

Véhicules privés et professionnels concernés

Cette hausse s’explique notamment par un nombre croissant de radars installés sur les routes. En outre, la verbalisation électronique ferait progresser le taux d’encaissement des amendes infligées aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. La Cour des comptes estime que les incivilités routières ont aussi augmenté : les infractions constatées affichent une hausse de 10,4 % par rapport à 2015.

 

Amendes : des recettes pas forcément bien réparties

Les recettes provenant des infractions routières sont distribuées par l’Etat à plusieurs structures (lire notre article “Amendes routières : à quoi est destiné l’argent perçu ?“). Malgré ce dispositif, la Cour des comptes souligne que la moitié des recettes provenant des amendes (circulation et PV de stationnement) ne va pas là où elles sont attendues. En effet, une part de ces montants contribuerait au désendettement du budget de l’État  au lieu d’être destinée à la lutte contre l’insécurité routière.

 


Pour aller plus loin


 

Retour