Conduite en ville : adoptez les bons réflexes

Par Sophie R. - Publié le 19/01/2013, mis à jour le 06/08/2019 

Lecture : 2 min


 

Les chiffres sont clairs : les accidents de la circulation sont davantage fréquents en ville. Car même si la gravité est moindre que sur les routes en général, du fait d’une vitesse plus basse, le milieu urbain est fait de multiples obstacles souvent difficiles à éviter. Vérification du point mort, vitesse maîtrisée, usage régulier des clignotants… Retrouvez nos conseils pour adopter une bonne attitude en ville. 

 

Voitures, bus, camions : bien informer les autres usagers de la route

 

En ville, le nombre de véhicules est évidemment plus important et la difficulté pour se faufiler l’est tout autant. Vous aurez maintes fois l’occasion de déboiter afin de dépasser un camion de livraison ou une voiture à l’arrêt. Afin d’éviter les accrocs, rien ne vaut les réflexes simples : bien regarder puis signaler aux autres usagers la manœuvre que vous souhaitez engager grâce aux clignotants. Sur la route, respectez les distances de sécurité et adoptez une conduite souple, respectueuse des limitations (50 km/h maximum), voire moins si la configuration le nécessite. Attention également aux priorités et notamment les cédez-le-passage à droite.

 

Gare à l’angle-mort avec les 2-roues

 

Les 2-roues motorisés sont souvent impliqués dans des accidents avec les automobilistes. Dans la circulation dense, les motards ont l’habitude de se faufiler entre les voies pour remonter la file. Déboiter trop brusquement est donc dangereux et avoir une attitude attentive est primordial. N’oubliez pas d’enclencher le clignotant bien à l’avance, y compris lors d’un changement de direction basique. L’angle mort est votre pire ennemi lors de la manœuvre : des vérifications dans les rétroviseurs sont nécessaires, mais ne suffisent pas toujours.

 

Cyclistes : des comportements dangereux

 

Comme pour les motos, les vélos méritent la plus grande vigilance des automobilistes. Silencieux, souvent peu respectueux des règles de circulation : dépassements sur la droite, contre-sens (certes parfois autorisés, notamment en zone 30), non respect des signalisations… les cyclistes n’en sont pas moins des éléments qu’il faut considérer. Le point-mort demeure particulièrement dangereux et jeter un œil en plus des rétroviseurs est nécessaire lors d’un changement de voie. Certains feux permettent aux cyclistes de tourner à droite malgré le feu rouge pour les véhicules motorisés. Adaptez votre vitesse et votre placement sur la chaussée afin de faciliter les manœuvres de tous les usagers.

 

Vigilance continue pour les piétons

 

Les piétons, et d’autant plus depuis la généralisation des lecteurs mp3 ou téléphones portables, ne sont pas toujours attentifs lorsqu’ils traversent la chaussée. Maintenir une allure raisonnable est la meilleure solution pour avoir le temps de réagir. Les piétons, ou amateurs de rollers, masqués par un bus ou un camion, sont légion. Et les enfants sont encore plus vulnérables ! Un quart des accidents impliquant un piéton est causé par ce manque de visibilité. Ainsi, méfiez-vous des intersections et ne rasez pas les véhicules stationnés sur le bas côté de la chaussée. En outre, une ouverture de portière imprudente peut être d’autant plus difficile à esquiver.