Prescription des délits routiers : quel est le nouveau délai ?

Par Fabien - Publié le 12/042017, mis à jour le 18/09/2019 

Lecture : 1 min


 

Le texte de loi n°921 portant sur le délai de prescription et les règles pénales concernant les délits routiers a été adopté. Considérée comme « règle de l’oubli », la prescription fixe un délai au-delà duquel les auteurs d’infractions ne peuvent plus être poursuivis par la justice.

 

visuel77-gnv-1ere-station-a-nantes-et-110-stations-prevues-refonte.jpg

 

Quels sont les changements ?

Les délits routiers sont désormais prescrits après six années révolues à compter du jour de l’infraction (trois années auparavant). Ce changement concerne notamment :

 

– les délits comme la conduite sous emprise d’alcool ou de drogue ;

– les délits de fuite ;

– les refus d’obtempérer ;

– la conduite sans permis ;

– etc.

 

Concernant les contraventions au Code de la route, le délai de prescription reste fixé à un an.

 

La prescription est acquise à condition qu’aucune instruction ou poursuite ne soit en cours. La contestation d’une amende n’a aucun effet sur la prescription.

 

Sur le même thème