Skip to content

A quoi pourra bien ressembler la voiture du futur ?

Par Antoine - Publié le 15/01/2020, mis à jour le 15/01/2020

Lecture : 3 min


 

2030, c’est demain. Projetons-nous un peu : à quoi ressemblera la voiture du futur dans dix ans ? Données réglementaires, tendances et innovations viennent dessiner le véhicule du futur : zoom sur la « carte d’identité » de la voiture star des prochaines décennies et sur la façon dont elle influencera peut-être la gestion de flotte en entreprise…

technologie

 

Électrique, autonome, et même volante : la voiture du futur fait rêver les amateurs de science-fiction comme les grands constructeurs, qui se sont lancés dans une véritable course contre la montre pour être les premiers acteurs du marché à sortir le véhicule de demain. Enjeu incontournable de la mobilité, la voiture du futur pourrait bien s’avérer surprenante… 

Véhicule du futur : une voiture électrique volante en 2030 ?

Les tests et prédictions des industriels nous permettent d’imaginer plus ou moins précisément la voiture du futur (par conséquent, cela donne aussi un aperçu des nouveaux postes de dépenses nécessaires à l’entretien). Revue des caractéristiques principales que ce véhicule pourrait avoir (ou qu’il possède déjà dans certains cas), à plus ou moins brève échéance :
 

  • La voiture autonome. Ultra connectée et informatisée, la voiture du futur est spacieuse, transformable selon nos besoins et autonome. Le conducteur pourra vaquer à ses occupations, comme à la maison, dont la voiture devient une véritable extension. Sans se projeter si loin, la télématique embarquée permet déjà de mettre un pied dans l’univers du véhicule autonome… et d’apporter une aide indispensable en gestion de flotte (voir l’encadré ci-dessous « Télématique : la gestion de flotte nouvelle génération »).
     
  • La voiture enfin volante ? La réponse est… oui ! Les constructeurs sont en tout cas sur le coup, à l’image d’une société slovaque, dont le modèle prototype atteint une vitesse de 360 km/h en vol ! On pourra également retrouver des taxis volants autour d’héliports urbains, pour optimiser le temps de transport des passagers. 
Voiture volante

 

  • Une voiture partagée. Demain, la location et l’achat ne seront peut-être plus la seule norme dominante : les services de véhicules partagés sur demande pourraient exploser d’ici à 2040.
     
  • La voiture « assistant au quotidien ». Intelligence artificielle, caméras, capteurs, systèmes biométriques, reconnaissance faciale : les technologies nous permettent d’envisager les innovations les plus folles pour le futur de l’automobile. Laquelle deviendrait une véritable assistante, à l’image de KITT dans la série K 2000. Nous pourrions alors disposer d’une voiture avec des « émotions », capable de nous comprendre, de nous faire la conversation, de nous assister et de nous divertir, mais aussi de communiquer avec d’autres véhicules, de payer automatiquement au péage (des solutions qui existent déjà), de détecter des malaises physiques pour agir immédiatement en cas de défaillance du conducteur, voire de se réparer toute seule…
Orange voiture
  • La voiture au design nécessairement futuriste. Niveau design, on peut tout imaginer au vu des innovations en la matière. Par exemple, un constructeur asiatique a récemment dévoilé un projet de véhicule dont la couleur de l’habitable s’adapte à vos envies du moment.
     
  • La voiture ludique, mais qui assure votre sécurité… Si la carrosserie ne devrait pas être trop éloignée de nos véhicules actuels, on gage en revanche que l’intérieur sera métamorphosé, avec un maximum de connectivité, de divertissement et de sécurité. La réalité augmentée investira le pare-brise, qui devient intelligent et connecté, quand les écrans tactiles embarqués permettront de tout faire : suivre l’itinéraire d’un GPS, changer de station de radio, regarder un film, jouer en réseau…
     
  • La voiture qui se met à jour toute seule. Les modèles de consommation ont changé : les mises à jour des véhicules électriques et autonomes seront aussi rapides que celles de nos smartphones, grâce à l’amélioration des batteries et à la mise en réseau des futurs nouveaux véhicules.
Recharge electrique

 

  • La voiture électrique, tout simplement ! Chute du coût de fabrication des batteries, augmentation de leur production : la voiture du présent (et du futur) est électrique ! Poussées par la réglementation et une fiscalité avantageuse, les entreprises s’équipent désormais largement, dans un catalogue composé de dizaines de modèles. A moyen terme, dans une vingtaine d’années, on devrait trouver en circulation plus de véhicules électriques que de voitures roulant au carburant.

 

Mobilité durable : des énergies multiples au sein des flottes  

Quid des autres motorisations et énergies de demain ? L’électrique n’est pas la seule alternative aux carburants de tous les jours. Le gaz naturel pour véhicules (GNV) présente lui aussi de nombreux avantages, parmi lesquels des émissions d’oxydes d’azote considérablement réduites et une empreinte sonore beaucoup plus faible.

Le marché du GNV (gaz naturel pour véhicules) est en plein essor en France : tous les constructeurs de poids lourds ont pris le sujet à bras le corps depuis plusieurs années, si bien que l’offre de véhicules intéresse désormais largement les transporteurs, qui sont de plus en plus nombreux à s’équiper. Parallèlement, le réseau de stations distribuant du gaz naturel s’étoffe chaque jour. A horizon 2022, le Groupe Total prévoit par exemple d'équiper en GNV 350 stations-service en Europe, implantées principalement en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique.


Télématique : la gestion de flotte nouvelle génération

Classement

 

Assurément, la télématique embarquée sera au centre de toutes les attentions ces prochaines années. Mais elle n’est pas qu’une technologie du futur : des outils complets et innovants existent déjà. Ils permettent notamment aux entreprises de gérer leur flotte de façon encore plus efficace. Grâce à un boitier connecté et à une interface très complète, il est possible d’encourager ses conducteurs à l’éco-conduite (pour réduire les risques d’accidents et la consommation de carburant) et de faire baisser l’ensemble des coûts de son parc…