Trajets domicile-travail : toujours plus de stress

Par Fabien - Publié le 06/05/2015, mis à jour le 03/10/2019

Lecture : 1 min


 

Les trajets du domicile jusqu’au lieu de travail provoquent de plus en plus de stress pour les habitants des grandes villes, selon une récente étude réalisée par Ford European Commuter Survey et publiée dans la revue américaine Social science & Medecine.

visuel126-trajets-domicile-travail-stress

 

Le trajet domicile-travail serait plus stressant (pour 26 % des personnes interrogées) que le travail lui-même (23 %), selon l’enquête menée par Ford dans plusieurs métropoles d’Europe (Barcelone, Berlin, Paris, Madrid, Londres et Rome)*.

 

Les retards, principale source de tension

 

Les raisons invoquées proviennent majoritairement des retards potentiels (pour 55 % des sondés). Ainsi, 49 % des salariés qui utilisent au moins trois moyens de transport trouvent les déplacements de plus en plus stressants, et 38 % les trouvent de plus en plus imprévisibles. C’est notamment le cas pour les usagers des trains (78 %), bus (72 %) et voitures (59 %).

 

Paris : moins de stress, malgré des retards notables

 

Dans un mois typique, 8 Londoniens sur 10 sont en retard au moins une fois, 77 % des Romains, et 67 % des Parisiens.

 

Les Romains sont les plus stressés par les trajets (57 %), suivis par les Londoniens (41 %), puis les Parisiens (35 %).

 

Pour vous, le trajet domicile-travail est-il particulièrement stressant ? Préconisez-vous le covoiturage pour le rendre plus agréable ?

 

*auprès de 5 503 « voyageurs » représentatifs

 

Sur le même thème