Skip to content

Sommeil au volant : une fréquence inquiétante

Par Sophie R. - Publié le 09/05/2014, mis à jour le 03/10/2019

Lecture : 1 min


 

La fondation d’entreprise Vinci Autoroutes pour une conduite responsable a fait paraître récemment une étude réalisée auprès d’un panel de chauffeurs de poids-lourds. Celle-ci révèle que 30 % des conducteurs dorment moins de 6 heures avant de prendre le volant ! Un constat alarmant quand on sait qu’une nuit de 7 heures minimum est préconisée avant de prendre la route. Plus d’un conducteur sur dix reconnaît ainsi être obligé de s’arrêter à cause d’une somnolence trop importante. Le danger est d’autant plus grand qu’un accident mortel sur trois sur autoroute est provoqué notamment par un problème d’assoupissement.  

 

 

Gestionnaires de flotte, conseillez vos collaborateurs afin d’éviter le pire :

 

- Privilégier des repas consistants et sans alcool ;

- Aérer le plus possible l’habitacle du véhicule, la température influe sur l’état de fatigue,

- Respecter les règles élémentaires de conduite (distance de sécurité, vitesse, signalisation) ;

- Toutes les 2 heures, écouter son corps et faire une pause de 15 à 20 minutes.

 

Sur le même thème