Skip to content

Quel bilan pour les voitures radar privatisées ?

Par Sophie R. - Publié le 17/02/2019, mis à jour le 18/09/2019 

Lecture : 1 min


 

Expérimentés depuis avril 2018 en Normandie, les radars embarqués dans des voitures appartenant à des sociétés privées passent sous le filtre d’un premier bilan. Les infractions sont-elles plus nombreuses ?

 

visuel09-bilan-radars-voitures-privatisees-refonte.jpg

 

L’année dernière, l’Etat a confié à des sociétés privées la mission de repérer les véhicules en excès de vitesse. Une décision qui laissait craindre une explosion des PV… Après une période d’expérimentation, le ministre de l’Intérieur a dévoilé les chiffres d’octobre 2018 pour les infractions relevées sur les routes normandes.

 

Les voitures banalisées ne flashent pas à tout va

Sur 190 sorties de voitures équipées de radars (roulant 4 heures par jour en moyenne, contre 6 à 8 heures annoncées), seuls 1 873 PV ont été établis sur le mois. Ainsi, ce sont environ 10 véhicules flashés par sortie, loin des chiffres des cabines, qui repèrent parfois jusqu’à 1 000 infractions par jour.

 

 

Paiement du stationnement : le comportement des automobilistes s’améliore

Des sociétés privées sont également chargées de contrôler le stationnement des véhicules. Une « menace » qui aurait contribué à encourager les automobilistes à payer davantage leur place. A Paris, cette amélioration du comportement a limité le nombre de PV relevés : les sanctions pour stationnement non payé ont baissé, avec 3,2 millions de PV en 2018 contre 4 millions l’année précédente.

 

Et vous, appréhendez-vous différemment les nouvelles politiques de stationnement des villes ? Utilisez-vous les applis plus systématiquement pour régler votre stationnement ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires sous cet article…

Sur le même thème