Skip to content

Plein de carburant : halte au débordement !

Par Fabien - Publié le 17/12/2018, mis à jour le 03/10/2019

Lecture : 2 min


 

En novembre 2018, le marché du véhicule d’entreprise a connu un nouveau coup d’arrêt après celui de septembre, affichant une baisse -4,4 %.  

 

visuel145-marche-vehicule-entreprise-novembre-2018-refonte.jpg

 

Après une chute de -12,1 % en septembre, le marché du véhicule d’entreprise était à nouveau en recul de -4,4 % (à 71 262 unités immatriculées) en novembre. L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), indique que la plus forte baisse concerne les véhicules particuliers (VP), dont les immatriculations ont reculé de 6,7 % (à 41 184 unités). Les véhicules utilitaires légers (VUL) ont mieux résisté, avec -0,9 % (30 078 unités).

Le marché du véhicule d’entreprise toujours à la hausse sur 11 mois

En revanche, sur les 11 derniers mois, le marché demeure en hausse, affichant toutefois une croissance limitée à 2,8 % (746 023 unités immatriculées). « L’activité depuis le début de l’année reste encore soutenue par les VP, dont les immatriculations enregistrent une progression totale de +3,2 % en cumul (435 722 unités), précise l’OVE. Pour sa part, le marché du VUL conserve un rythme de croissance limité à +2,2 % (310 301 unités). »

Forte progression des véhicules électriques

Côté énergies, le repli du diesel s’est accéléré en novembre, avec une baisse de -13,8 % des immatriculations (à 53 496 unités). Les véhicules électriques ont affiché une croissance à 3 chiffres de +138,2 %, avec 2 363 immatriculations. Les hybrides ont également poursuivi leur progression, avec une augmentation de +37,6 % (à 2 666 unités VP + VUL), dont 1979 non rechargeables.

 

De leur côté, les véhicules d’entreprise fonctionnant à l’essence suivent toujours une belle progression de +33,4 % (avec 12 641 VP + VUL).

 

Quel bilan devra-t-on retenir pour l’année 2018 ? La tendance de hausse se confirmera-t-elle ? Réponse dans quelques semaines…

 

Sur le même thème