Objectifs de réduction de CO2 : un durcissement à attendre ?

Par Sophie R. - Publié le 14/06/2019, mis à jour le 17/09/2019 

Lecture : 3 min


 

Les objectifs européens de réduction des émissions de CO2 des véhicules pourraient être encore plus ambitieux que ceux initialement fixés par la commission transports. Un texte dans ce sens va ainsi être étudié au Parlement européen.

 

visuel60 reduction objectif co2

 

L’ objectif de baisse des émissions de CO2 va-t-il être fixé à 45 % d’ici 2030, au lieu des 30 % prévus par la Commission européenne ? Un texte transmis au Parlement européen pourrait en effet renforcer ce critère qui concerne les voitures particulières (VP) et les véhicules utilitaires légers (VUL). Le document, validé par la commission en charge de l’environnement, porte sur les normes à venir que devront respecter les constructeurs automobiles.

 

Les eurodéputés (socialistes et radicaux) souhaitent également modifier l’objectif intermédiaire pour 2025 : diminuer de 20 % les émissions à la place des 15 % fixés dans un premier temps. D’autres changements sont attendus, comme le renforcement du contrôle du respect des normes par les constructeurs ou encore la mise en place d’une Agence européenne des transports terrestres.

Réduction de CO2 : un texte à confirmer

Désormais, ce texte réclame l’approbation du Parlement européen. L’Association des constructeurs européens d’automobile (ACEA) a déjà fait part de son inquiétude face à ces niveaux de réduction d’émissions jugés « irréalistes ». Nous vous tiendrons évidemment informé de l’évolution de ce dossier.*

 

Sur le même thème