Mortalité routière : comment se situe la France par rapport à ses voisins ?

Par Sophie R.- Publié le 13/04/2017, mis à jour le 02/10/2019 

Lecture : 2 min


 

L’année 2016 a marqué un tournant dans la réduction de la mortalité routière en Europe : après deux années de stagnation, le nombre de victimes de la route a diminué de 2 %.

Au total, 25 500 personnes ont perdu la vie sur les routes européennes en 2016, soit 600 de moins qu’en 2015 et 6 000 de moins qu’en 2010 (- 19 % sur six ans).

visuel111-mortalite-routiere-se-situe-france-rapport-a-voisins

 

visuel112-mortalite-routiere-se-situe-france-rapport-a-voisins

 

En bleu : Objectifs 2020

En vert : Nombre de décès dans l’Union Européenne

De fortes disparités entre les pays

En 2016, les plus faibles taux de mortalité par million d’habitants ont été enregistrés en Suède (27), au Royaume-Uni (28), et aux Pays-Bas (33). A contrario, la Bulgarie (99), la Roumanie (97) et la Lettonie (80) sont les plus mauvais élèves sur ce registre. Avec une moyenne de 54 tués par million d’habitants, la France reste au-dessus de la moyenne européenne (50), tout comme l’Italie (54) ou encore la Belgique (56).

 

Nombre de tués par million d’habitants et par pays – 2015 et 2016

visuel113-mortalite-routiere-se-situe-france-rapport-a-voisins

 

Les occupants de voitures (conducteurs et passagers confondus) représentent 46 % des victimes de la route. Les usagers les plus vulnérables (piétons, cyclistes et motocyclistes) représentent la même proportion, comme le démontre ce graphique :

visuel114-mortalite-routiere-se-situe-france-rapport-a-voisins

 

Source : Commission européenne, statistiques de la sécurité routière 2016

 

Sur le même thème