Les automobilistes français sont-ils si irresponsables ?

Par Fabien H. - Publié le 02/05/2014, mis à jour le 02/08/2019 

Lecture : 2 min


 

Moins d’accidents, mortalité divisée de moitié en 10 ans (6059 tués en 2003 contre 3250 tués en 2013)… les motifs de satisfaction sont nombreux concernant la sécurité routière. Pourtant, les automobilistes restent souvent pointés du doigt. Mais que révèle le récent baromètre route Axa 2014 ?

 

- La population vieillit

39% de conducteurs ont entre 55 et 75 ans en 2014, 8% de moins qu’en 2004. Cette catégorie de conducteurs, réputée plus respectueuse du Code de la route, est moins impliquée dans les accidents.

 

- Alcool : des conducteurs responsabilisés

Selon le rapport d’Axa, les automobilistes seraient beaucoup moins nombreux à conduire après avoir bu 4 à 5 verres d’alcool (6 % aujourd’hui, contre 14 % en 2004).

 

- Vitesse : en progrès

Sur autoroute, 2 % des automobilistes dépassent parfois une vitesse de 170 km/h, contre 3 % il y a dix ans. 19 % roulent parfois entre 160 et 170 km/h, contre 29 % des conducteurs en 2004. En ville, les comportements changent moins rapidement : 46 % des personnes interrogées déclarent dépasser parfois une vitesse de 65 km/h. Ils étaient 51 % en 2004.

 

- Téléphone : le mal croissant

34 % des automobilistes interrogés par Axa reconnaissent téléphoner en conduisant (42 % n’utilisent pas ou peu le kit main libre pour leurs conversations) alors qu’ils n’étaient que 18 % en 2004. Selon la Sécurité Routière, téléphoner au volant multiplierait par 5 les risques d’accident.

 

- Pauses : de plus en plus rares

Lors de leurs déplacements prolongés (4-5 heures), 30 % des conducteurs ne s’arrêtent pas pour effectuer de pause. Seulement 23 % n’en effectuaient pas en 2004.

 

*Enquête réalisée par téléphone du 12 au 24 décembre 2013 auprès d’un échantillon national représentatif de 1200 personnes.

 

Sur le même thème