La non-assurance routière augmente et inquiète

Par Antoine C. - Publié le 06/05/2014, mis à jour le 30/09/2019 

Lecture : 1 min


 

Depuis 2008, le nombre de dossiers mettant en cause des véhicules non-assurés a augmenté de 28,4 % en France, et ce malgré une baisse simultanée du nombre d’accidents corporels, révèle une étude du FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires). Plus de 27 000 dossiers ont ainsi été traités en 2013. Entre 370 000 et 740 000 véhicules circuleraient ainsi sans assurance… et ce chiffre est en constante augmentation malgré des conséquences financières qui peuvent se révéler très pénalisantes pour les victimes de sinistres !

 

visuel78-assurance-routiere-augmente-inquiete-refonte.jpg

 

Par méconnaissance des contrats (et notamment des délais de paiement) ou par inconscience des risques encourus, surtout chez les jeunes conducteurs qui souhaitent éviter la surprime, l’assurance est trop souvent considérée comme une option coûteuse et « évitable ». C’est pourquoi, le FGAO, en partenariat avec la Prévention Routière, vient de lancer une grande campagne de sensibilisation « Sans assurance, découvrez le vrai coût de la vie » pour éveiller les consciences.

 


L'assurance automobile est obligatoire et s'y soustraire constitue un délit passible d'une amende (jusqu'à 3 750 euros), d'une suspension de permis ou de la saisie du véhicule.


 

Sur le même thème