De nouvelles infractions vidéo-verbalisées !

Par Antoine C. - Publié le 24/09/2018, mis à jour le 17/09/2019 

Lecture : 1 min


 

Plus besoin d’être pris la main dans le sac, la vidéo-verbalisation prend de l’ampleur ! Quelles sont les nouvelles infractions qui peuvent être sanctionnées à distance ?

 

 

Un décret publié le 17 septembre 2018 élargit l’utilisation de la vidéo-verbalisation avec effet immédiat. Le texte porte par exemple sur l’amélioration de la sécurité des piétons. Ainsi, les automobilistes ne respectant pas la priorité aux piétons sur un passage protégé pourront être sanctionnés d’une amende de 135 euros et de la perte de 6 points sur leur permis de conduire (contre 4 auparavant) … ce sans interception nécessaire.

 

Décret : des infractions plus facilement détectées

Autre changement : les véhicules ne respectant pas les sens interdits seront eux aussi vidéo-verbalisés. Les conducteurs de deux-roues, friands de cette pratique en milieu urbain, sont particulièrement ciblés par cette mesure. Les images de vidéosurveillance pourront également aider à repérer les automobilistes ayant volontairement salit leur plaque dans le but d’échapper à des sanctions, puis à reconstituer le numéro d’immatriculation.

 

La lutte contre le défaut d'assurance est aussi au programme de la batterie de mesures. A partir du 31 décembre, les agents pourront vérifier la conformité des véhicules par le biais des images recueillies en les croisant avec le futur fichier des véhicules assurés. Avec de lourdes sanctions à la clé… Enfin, une nouvelle contravention (de 4e classe) voit le jour : elle concerne le surnombre de passagers par rapport aux capacités du véhicule mentionnées dans le certificat d’immatriculation.

 

Autant de bonnes raisons de respecter la loi !

 

Sur le même thème