Baromètre : quelles sont les grandes tendances des flottes en 2019 ?

Par Sophie R. - Publié le 13/06/2019, mis à jour le 02/09/2019 

Lecture : 3 min


 

Afin de connaître les grandes tendances des flottes de véhicules d’entreprises, l’Arval Mobility Observatory (anciennement OVE) et l’institut CSA Research ont interrogé les entreprises françaises et européennes. Comme chaque année, les résultats s’attardent sur les choix de motorisation, de financements ou encore sur l’adhésion aux mobilités émergentes. Votre entreprise est-elle dans la tendance ?

 

visuel121 barometre flotte vehicules 2019

 

Ces derniers mois, les gestionnaires de flotte doivent faire face à des changements réglementaires réguliers. Dans ce contexte, conserver un parc compétitif n’est pas toujours simple !

Flottes : en route vers le mix énergétique

Ce n’est donc pas un hasard si les entreprises se montrent partagées dans leurs orientations. Selon les résultats du baromètre 2019*, 51 % des entreprises françaises (40 % européennes) roulent déjà – ou s’apprêtent à le faire – avec au moins un véhicule hybride, hybride rechargeable ou électrique. Les grandes entreprises sont le moteur de cette évolution : 85 % des plus de 1 000 salariés s’engagent dans le mix énergétique. Elles disposent d’une plus grande marge de manœuvre, notamment grâce au renouvellement plus fréquent de leurs véhicules (3,3 ans contre 7,3 ans pour les moins de 10 salariés) et à un risque financier moindre.

 

Par ailleurs, la nouvelle norme WLTP semble aussi avoir un impact. 57 % des entreprises estiment que cette réforme a déjà engendré des ajustements dans leur parc ou qu’elle le fera dans les 3 prochaines années (28 % ont déjà réalisé des ajustements).

 

 

Flottes de véhicules d’entreprise : la LLD garde la main !

Côté financements, la LLD (location longue durée) reste numéro 1 en France. 39 % des entreprises toutes tailles confondues font ce choix (38 % en 2018). Une exception, puisque 40 % des européens optent plutôt pour l’achat comptant (25 % en France), contre 30 % pour la LLD.

 

Les très grandes entreprises françaises misent particulièrement sur la LLD (73 % contre 12 % pour les petites structures). Cette tendance devrait se confirmer à l’avenir : 44 % des entreprises ont l’intention de recourir à la location longue durée (+9 points par rapport à l’an dernier).

 

Télématique embarquée : les entreprises françaises en retard

L’utilisation de la télématique dans les flottes de véhicules légers (voitures et VUL) reste relativement rare : 12 % des entreprises françaises ont adopté ce type de technologies embarquées. Un chiffre en retrait par rapport à l’ensemble des sociétés européennes interrogées (21 %).

 

Pour les gestionnaires de flotte français, la géolocalisation des véhicules est la première fonction de la télématique (54 %), devant l’amélioration du comportement des conducteurs (46 %) et l’optimisation des frais liés aux trajets (29 %).

 

 

Le covoiturage et l’autopartage se font une place

Les nouvelles mobilités s’installent aussi progressivement au sein des parcs de véhicules. 46 % des entreprises les considèrent comme des options intéressantes pour les déplacements des salariés. Le covoiturage est la solution la plus séduisante pour 31 % des sondés, devant l’autopartage (29 %). Ces deux mobilités alternatives aux véhicules de fonction progressent donc fortement par rapport à 2018. C’est le cas notamment grâce à la dynamique des grandes entreprises, plus nombreuses à déployer un budget mobilité (32 % des plus de 1 000 salariés contre 16 % en moyenne).

 

Moral au beau fixe pour les gestionnaires de flotte français

Enfin, les entreprises montrent des signes de confiance dans le développement de leur flotte. 22 % tablent sur une croissance dans les années à venir, contre 18 % en moyenne en Europe. Dans le même temps, elles ne sont que 7 % à craindre un repli. Un écart de 15 points, porté par l’optimisme des entreprises comptant entre 199 et 999 salariés (40 %).

 

*Enquête réalisée du 6 au 29 mars 2019 auprès de 3 613 entreprises de 13 pays européens (dont 301 en France), tous secteurs d’activité confondus.

 

 

Sur le même thème