Skip to content

Pneus 4 saisons VS pneus hiver : êtes-vous sûr d’avoir les bons ?

Par Antoine C. - Publié le 12/12/2019, mis à jour le 12/12/2019 

Lecture : 4 min


 

Face aux conditions climatiques hivernales, les gestionnaires de flotte et chefs d’entreprise doivent déterminer le type de pneus le plus adapté pour leurs véhicules. Pneus 4 saisons ou pneus hiver ? Voici les critères à prendre en compte avant de vous engager.

 

Un pneu 4 saisons polyvalent

C'est la grande force des pneus 4 saisons : ils peuvent être utilisés tout au long de l'année et sont capables de s'adapter à des conditions hivernales comme estivales. « C'est le couteau suisse du pneu », résume Tony Da Silva, formateur au centre de formation Speedy. Ils offrent ainsi un bon compromis en termes de sécurité pour les gestionnaires de flotte. Les pneus 4 saisons permettent par exemple de réduire les distances de freinage par rapport aux pneus hiver sur routes sèches lorsque les températures sont douces, tout en assurant également un meilleur freinage sur routes enneigées par rapport à des pneus été. Attention toutefois : si le pneu 4 saisons dispose de nombreux atouts dans des climats tempérés, il se révèle moins performant lorsque les conditions sont extrêmes (températures régulièrement inférieures à -5°C, neige fréquente...).

 

Un pneu hiver pour les situations extrêmes

Comme l'explique Tony Da Silva, « les gestionnaires de flotte vont faire leur choix en fonction de l'utilisation du véhicule et des régions où les salariés de l'entreprise vont devoir conduire ».

Si vos collaborateurs font d'importants déplacements chaque année et risquent de se retrouver dans des zones où les hivers sont rudes, les pneus hiver sont recommandés. Idem s'ils sont localisés dans une zone dite blanche où les précipitations neigeuses sont fréquentes. Leurs spécificités techniques garantissent une sécurité optimale aux conducteurs, apportant, par exemple, une meilleure adhérence en cas de verglas.

En revanche, « des pneus 4 saisons pourront tout à fait convenir si le conducteur limite ses déplacements à l'Ile-de-France où les températures ne sont pas extrêmes en hiver et où les épisodes neigeux sont rares et de faible intensité », analyse Tony Da Silva.

Le choix entre pneus hiver et pneus 4 saisons peut donc naturellement varier selon les itinéraires empruntés par les salariés. C'est la raison pour laquelle certaines entreprises disposent d'un parc mixte, avec tout à la fois des véhicules à pneus hiver et d'autres à pneus 4 saisons, afin d'adapter l'équipement aux parcours de chaque collaborateur.

 

 

TCO : pensez au gardiennage des pneus

Les différences de prix entre pneus 4 saisons et pneus hiver sont-elles importantes ? Aujourd'hui, « elles ne sont pas significatives », estime Tony Da Silva, qui invite donc à davantage faire son choix en fonction de l'usage des véhicules à équiper. Si les tarifs sont proches, le choix d'une alternance entre pneus été et pneus hiver implique toutefois logiquement un investissement de départ plus important.

 

Lorsque les gestionnaires de flotte se penchent sur le TCO (coût d'usage des véhicules), ils doivent par ailleurs avoir à l'esprit certaines dépenses propres à l'utilisation de deux jeux de pneus (été et hiver) pour un même véhicule. « Il existe un surcoût lorsque l'entreprise fait garder ses pneus par une plate-forme de stockage », poursuit Tony Da Silva. Il faut également prendre en compte les dépenses liées à la permutation réalisée deux fois par an.

 

Concernant l'usure des pneus, Tony Da Silva ne note pas de différences notables (leur durée de vie est comprise entre 20 000 et 40 000 km). « Il faut toutefois veiller à avoir un bon usage des pneus été et hiver, souligne-t-il. Si le conducteur se sert de ses pneus hiver en été, il va les user bien plus rapidement. De même, la chaleur va brûler les petites lamelles présentes sur le pneu qui renforcent son adhérence sur glace ». A contrario, il est recommandé d'être équipé de pneus hiver lorsque les températures sont inférieures à 7°C. D'où l'importance de bien anticiper les changements à opérer deux fois par an. Faute de quoi l'usure des pneus sera plus rapide... Et les coûts augmenteront.

 

Sur le même thème