Skip to content

Achat ou vente d’un poids lourd d’occasion : les pièges à éviter…

Transporteurs

De nombreux transporteurs font le choix de l’occasion et en tirent avantage. La décote d’un poids lourd atteint en moyenne 20 % la première année à kilométrage standard, et un tracteur de 3 ans et 360 000 km, révisé et garanti, est 40% moins cher que son équivalent neuf. Mais comment faire le bon choix ? Voici les pistes à suivre.

Par Alexandra - Publié le 13/12/2019, mis à jour le 13/12/2019 

Lecture : 4 min


 

Truck poids lourds

Où acheter un poids lourd d’occasion ?

Sur ce marché, les acteurs sont légion. Vous voulez acheter ou vendre vous-même un véhicule ? Les sites d’annonces spécialisés sont là pour ça, tels que europe-camions.com, agorastore.fr, net-truck.fr ou encore truckscorner.fr. Avec internet, les transactions ont lieu à l’échelle nationale voire internationale. Le choix est donc potentiellement très vaste. Mais gare aux arnaques. Photos mensongères, demande de virement par avance ou tracteurs aux compteurs trafiqués… Soyez vigilant.

Autre possibilité : les négociants. Toutefois, ces derniers accèdent difficilement aux tracteurs récents, généralement repris par les constructeurs. Un négociant peut par exemple offrir une garantie moteur, boîte et pont de plusieurs mois. Idéalement, il possède aussi ses propres ateliers de mécanique et de carrosserie pour assurer la révision et la remise en état des véhicules avant leur prochaine vie. Enfin, certains négociants peuvent reprendre le camion remplacé.

Autre piste, celle des constructeurs, qui professionnalisent et standardisent leurs activités véhicules d’occasion, et alignent le financement, la garantie et les contrats d’entretien du VO sur ceux du véhicule neuf. La plupart ont mis en place des labels VO et certaines enseignes signalent la disponibilité de VO sur place.

Porteur vs tracteur d’occasion : des différences de taille

poids lourds camions

Tradus, vous connaissez ? Cette plateforme est la place de marché mondiale du véhicule industriel. On y trouve près de 5 000 tracteurs à la vente en Europe, dont la date de mise en circulation n’est pas antérieure à 2014. Et de fait, les tracteurs d’occasion de 3 à 5 ans constituent le gros du marché et sont majoritairement des véhicules Euro VI. En outre, il existe beaucoup plus de tracteurs d’occasion que de porteurs, notamment à cause du buy back, sachant que les durées de financement et de détention des tracteurs sont plus courtes que celles des porteurs. Ces derniers, longtemps conservés par leurs propriétaires, sont rares dans les parcs des constructeurs. Ils ont généralement 7 à 8 ans et sont aujourd’hui encore rarement à la norme Euro VI, mais ceci devrait changer dans les deux années qui viennent.

Camion d’occasion : comment financer une acquisition ?

Trois types d’acteurs extérieurs peuvent intervenir dans le financement : la banque, un courtier, le vendeur.

Frileuses, les banques rechignent à financer du VO et préfèrent le VN. Vous devrez montrer patte blanche.

Plus un véhicule est ancien, plus il est difficile de trouver un financement, notamment au-delà de 5 ans. Par le biais d’un courtier spécialisé, l’âge limite du véhicule peut toutefois être repoussé à 10 ans.

Certains négociants peuvent proposer des financements à leurs clients locaux et les marques offrent des solutions, le plus souvent du crédit-bail.

Argus camion, trucs et astuces

Prenez le temps de comparer les annonces et les prix. Un véhicule vous paraît intéressant ? Vérifiez sa cote Argus puis demandez au vendeur à quel type d’activité il était employé : préférez un camion roulant principalement sur autoroute à un autre ayant passé beaucoup de temps dans les embouteillages.

Idéalement, examinez le camion vous-même : hydraulique, suspensions, pneumatiques, châssis, joint de culasse. Pour évaluer la véritable valeur d’un véhicule, l’entretien global est déterminant. Enfin, faites un essai sur la route, en vous focalisant sur l’embrayage, le freinage et la direction. Pour terminer, assurez-vous que le vendeur dispose de toutes les pièces à fournir : carte grise, certificat de vente / de cession, certificat de non-gage, contrôle technique valide et carnet d’entretien.

Y a-t-il des astuces ? Oui ! Par exemple, en étant fidèle à une marque, vous serez le premier sur les rangs à récupérer une reprise ou un buy back particulièrement intéressant. Autre astuce : achetez quand une belle opportunité se présente et pas dans l’urgence. Quant aux matériels spécifiques, ne les achetez pas en période de forte demande au risque de les payer beaucoup plus cher.

Vente ou revente d’un poids lourd

Lorsque vous achetez un poids lourd d’occasion, anticipez sa revente : favorisez les véhicules aux normes Euro V et Euro VI, qui seront plébiscités pour cause de restrictions de circulation dans les centres-villes.

Comptez avec la réputation des marques : un tracteur reconnu pour sa solidité, avec de meilleures finitions, se revendra plus facilement qu’un tracteur de marque moins prestigieuse.

Autre critère incontournable : les options. Les acheteurs sont devenus plus exigeants, et un véhicule doit disposer de plus d’options qu’avant pour être correctement revendu. Pour un tracteur, une grande cabine, un réfrigérateur, un kit aérodynamique et une puissance minimale de 450 ch font partie des standards. Et un ralentisseur hydraulique ou la clim de nuit seront synonymes de surcote.

 


Pour aller plus loin 


 

 

Retour