Skip to content

Des véhicules électriques au prix des véhicules thermiques en 2022 ?

Par Nikolas - Publié le 16/06/2020

Lecture : 2 min


 

Selon une étude de l’institut Bloomberg New Energy Finance, le prix des véhicules électriques devrait s’aligner à la baisse avec celui des modèles essence et diesel d’ici 2022. Une tendance qui, si elle se confirme, ira dans le sens du verdissement du parc automobile français souhaité et soutenu par le gouvernement.

Homme qui a une voiture miniature et des piles de pièces de monnaie sur son bureau

 

Des prix plus accessibles pour des véhicules électriques toujours plus attractifs 

S’ils sont encore perçus comme des modèles onéreux, les véhicules électriques présentent des prix de vente de plus en plus abordables au fil des années. Un constat approuvé par l’institut Bloomberg NEF, qui évoque un équilibre parfait à venir entre les prix de vente pour les véhicules thermiques et pour les véhicules électriques. 

Selon ces experts, l’Europe connaîtra ce « point de bascule » dès 2022 pour les « grosses voitures ». Un cap important qui s’inscrira dans la courbe ascendante du marché électrique mondial, qui devrait représenter 5,4 millions de nouvelles immatriculations en 2023, contre 1,7 million de ventes attendues cette année.
 

 

Ventes de véhicules : l’électrique moins impacté que le thermique par le COVID-19 

Malgré un début d’année 2020 très encourageant, les ventes de véhicules électriques devraient connaître un net recul cette année, pour la première fois depuis 2010. Le coup sera toutefois moins rude pour ce type de véhicules d’après les estimations de l’institut Bloomberg NEF. Ces dernières évoquent ainsi une baisse de 18% à l’échelle mondiale, contre 23% pour le marché automobile dans son ensemble. Le cabinet d’études ajoute que cette chute ne devrait pas durer pour les véhicules électriques, à l’inverse des modèles thermiques qui connaissent un déclin depuis 2017.

 

Des besoins toujours plus importants en termes de bornes de recharge

Face à l’augmentation régulière du nombre de véhicules électriques en circulation, les infrastructures de recharge constituent l’un des principaux défis de la transition énergétique. Selon Bloomberg NEF, « le monde aura besoin de 290 millions de bornes de recharge d’ici 2040, dont 12 millions dans les lieux publics ».

 

 

Pour rappel, le Président de la République et le gouvernement ont avancé, le 26 mai dernier, l’objectif de 100 000 bornes de recharge déployées sur le territoire à fin 2021, contre fin 2022 initialement : « Parce qu’il ne peut pas y avoir de véhicules électriques sans système de recharge, nous accélérons également le déploiement des bornes sur tout le territoire ».

 

Sur le même thème