Skip to content

Conduire une voiture électrique en adoptant une éco-conduite

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

A première vue, conduire une voiture électrique semble être plus simple que de conduire un véhicule thermique. Mais il existe des spécificités à connaître pour mieux adapter sa conduite aux véhicules électriques et adopter une éco-conduite afin d’optimiser l’autonomie des batteries. Nous vous livrons quelques conseils pour que le plaisir au volant d’une voiture électrique dure encore plus longtemps.

 

Par Jeanne - Publié le 29/04/2020

Lecture : 3 min


 

Voiture électrique respectueuse de l’environnement

 

Apprendre à conduire une voiture électrique tout en souplesse et sans à-coup

Vous avez sûrement déjà pu profiter du silence du moteur et de la légèreté de la conduite d’une voiture électrique, fluide, reposante et peu génératrice de vibrations. Il ne tient qu’à vous de continuer à bénéficier de tous les avantages de votre véhicule ! Détendez-vous et adoptez une véritable éco-conduite en prenant de nouvelles habitudes qui vous feront gagner en autonomie, faire des économies d’énergie et apprécier d’autant plus la route.

Pour cela, évitez les accélérations trop nettes, qui consomment plus d’énergie et vont vider plus rapidement la batterie. Une accélération douce et linéaire est à privilégier, toujours en ajustant votre mode de conduite à la situation. Dans les embouteillages, restez au ralenti et n’accélérez que très peu, l’embrayage artificiel de votre véhicule électrique permettra de conserver une allure minimale sans devoir accélérer ou freiner.

Lors de vos trajets en ville, lorsque le modèle de votre voiture est équipé du mode « éco », activez-le : il modulera seul la puissance et la consommation énergétique du moteur. Enfin, sur des trajets plus longs, comme sur autoroute ou sur des grands axes routiers, votre vitesse peut être modérée. Contrairement aux idées reçues, roulez plus vite ne vous fera pas gagner de temps. En revanche, adapter votre vitesse vous fera gagner en autonomie et en sécurité.

Comment conduire une voiture électrique en utilisant le frein moteur

En l’absence de boîte de vitesse, vous pourrez plus facilement conduire sans à-coup. Profitez ainsi de cette spécificité du moteur électrique pour utiliser moins régulièrement la pédale de frein. Par exemple, lorsque vous avez simplement besoin de ralentir, pensez à lâcher l’accélérateur et laissez le véhicule décélérer avant d’appuyer sur la pédale de frein, sauf en cas de danger imminent. Au moment d’accélérer à nouveau, votre vitesse sera moins réduite et vous solliciterez ainsi moins l’énergie du moteur.

L’éco-conduite, c’est aussi avoir recours naturellement au frein moteur qui possède une caractéristique particulière sur les voitures électriques : il est régénératif. Lorsque le frein moteur est en action, c’est-à-dire dès que vous relâchez l’accélérateur, il permet de générer de l’énergie et donc de recharger les batteries. Grâce à lui, vous pouvez gagner jusqu’à 20% d’autonomie. Sur certains modèles, il est possible de régler le frein régénératif pour optimiser davantage ce bénéfice.

 

Entretenir ses pneus et adopter des réflexes simples

Que vous soyez au volant d’un véhicule thermique ou électrique, l’entretien des pneus est essentiel. Des pneus bien gonflés et changés en suivant les recommandations du constructeur, vous assureront une meilleure autonomie de la batterie. A l’inverse, le sous-gonflage entraîne une surconsommation facilement évitable en contrôlant régulièrement la pression. Afin d’utiliser au maximum les avantages d’un équipement adapté à votre voiture électrique, il existe des pneus spécialement conçus pour ce type de véhicule. En diminuant les frottements, la consommation énergétique est moindre et l’autonomie des batteries est allongée.

Enfin, éco-conduire une voiture électrique, c’est suivre des conseils simples, qui sont d’ailleurs également applicables lorsque vous êtes propriétaire d’un véhicule thermique. Si vous voulez prolonger l’autonomie de votre véhicule, pensez à utiliser de manière raisonnable le chauffage ou la climatisation. Ne les allumez que lorsque c’est vraiment nécessaire. Si vous avez trop chaud, préférez ouvrir les fenêtres lorsque vous roulez à faible allure. En revanche, il est conseillé de fermer les fenêtres à grande vitesse, sur l’autoroute par exemple, car cela freine la voiture et provoque une surconsommation d’énergie.

 
 
 

Pour aller plus loin


 

Retour