Skip to content

Respecter les gestes barrières : de nouvelles règles d’utilisation pour votre flotte

Collaborateurs sur la route    >     Conduite au quotidien

Recommandation de santé publique omniprésente depuis plusieurs semaines, le respect des gestes barrières constitue une problématique de premier ordre pour les entreprises dans leur organisation de travail. Alors que la vigilance demeure concernant l'épidémie de COVID-19, ces mesures sanitaires doivent permettre à chacun d'effectuer ses activités professionnelles dans de bonnes conditions. Un constat qui vaut notamment pour les déplacements routiers qui font partie intégrante de la journée-type de bon nombre de travailleurs en France. Focus sur les consignes à mettre en œuvre et sur les meilleures manières de les appliquer.

 

Par Nikolas - Publié le 22/06/2020

Lecture : 5 min


Homme qui porte un masque et qui désinfecte l’intérieur de sa voiture

 

Quelle est la responsabilité de l’employeur concernant les gestes barrières ?

L'épidémie sanitaire du coronavirus a remis en avant le rôle des entreprises à propos de la protection et de la santé de leurs collaborateurs. L'article L. 4121-1 du Code du Travail stipule ainsi que l'employeur assure "la sécurité" et protège "la santé physique et morale des travailleurs". Une obligation qui se traduit dans le contexte actuel par l'instauration de toute une panoplie de mesures sanitaires permettant de concilier la sécurité des salariés avec le rendement de l'entreprise.

Ces dernières doivent être suivies scrupuleusement par vos collaborateurs, dont la responsabilité individuelle est également évoquée dans la réglementation en vigueur, dès lors que des moyens suffisants sont mis à leur disposition par l'employeur : "Conformément aux instructions qui lui sont données par l'employeur, il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail." (article L.4122-1 du Code du Travail).

Gestes barrières : communiquez officiellement et parlez avec vos collaborateurs !

Le contexte particulier des derniers mois a clairement changé les règles de vie en milieu professionnel, obligeant les entreprises à se réinventer. A l'heure de la reprise progressive du travail physique pour de très nombreuses sociétés, une communication officielle et des échanges avec vos salariés et managers seront les bienvenus. Ces moments seront en effet de très bonnes occasions de les rassurer et de leur expliquer les mesures sanitaires que vous portez, afin d'obtenir leur adhésion et d'arriver aux résultats souhaités en termes de sécurité.

N'oubliez en outre pas que les consignes mises en place doivent être adaptées aux spécificités de votre secteur d'activité. Les règles ne pourront ainsi pas être strictement identiques pour du personnel administratif que pour des chauffeurs routiers, en raison des problématiques propres à chaque métier.

Coronavirus et déplacements : comment respecter les gestes barrières dans son véhicule professionnel ?

Si vos collaborateurs disposent de leur propre véhicule professionnel, mettez à disposition de chacun d'entre eux un kit de désinfection et de protection sanitaire pour les accompagner lors de leurs déplacements. Celui-ci se compose généralement de gel hydroalcoolique, de lingettes jetables ou de solution désinfectante et de serviettes à usage unique, pour le nettoyage régulier des différents équipements du véhicule (poignées, volant, levier de vitesse, tableau de bord...).

Limitez au maximum la présence d'autres passagers (clients, prestataires ou tiers) dans le véhicule, surtout à l'avant, afin de bien respecter les exigences de distanciation physique. Si d'autres salariés montent dans le véhicule, le port du masque est recommandé pour chaque personne présente, tout comme la désinfection des espaces passagers à l'issue du trajet. Après chaque sortie et avant de remonter dans votre véhicule, lavez vos mains de manière à éviter tout risque de contamination de l'habitacle.

Dans le cas d'une flotte avec des véhicules partagés, un nettoyage complet doit être réalisé après chaque utilisation et avant chaque nouvelle mise en circulation. Cette responsabilité revient au dernier conducteur : fournissez-lui tout le matériel nécessaire pour lui permettre de désinfecter les commandes manuelles, composants intérieurs et les clés du véhicule. Gardez à l'esprit qu'il vous incombe en tant qu'employeur de réapprovisionner les kits de désinfection après chaque journée de travail pour garantir des conditions de travail satisfaisantes à vos collaborateurs.

Des gestes complémentaires pour la livraison de marchandises

Comment intégrer les gestes barrières dans le cadre de tournées de livraison ? Avant tout, rappelez aux équipes cette règle de bon sens, qui prend encore plus d’importance dans le contexte sanitaire : charger les véhicules en commençant par les produits livrés en dernier et en terminant par les premières commandes à livrer. De cette manière, vos conducteurs réduiront au maximum les manipulations des colis qu’ils transportent.

Le respect des distances de sécurité en présence d'autres livreurs ou de clients est essentiel, tout comme l’évitement de tout contact physique direct ou indirect à chaque étape de la livraison : en scannant les colis à distance, en demandant à la personne qui vous accueille sur site d'utiliser son propre stylo, en déposant les colis à l'entrée sans remise en main propre… Après chaque commande, vos chauffeurs devront se laver les mains et désinfecter tout matériel manipulé pendant la livraison (haillon, diable...). A la fin de la journée, il faudra enfin jeter les déchets éventuels, nettoyer l’habitacle une dernière fois et reconstituer le kit de désinfection.

Bon à savoir : les organisations professionnelles du transport routier ont publié en avril dernier un guide complet recensant les bonnes pratiques pour faire face au COVID-19.

COVID-19 : pourquoi respecter les gestes barrières en entreprise ?

Rappel : le Covid-19 se transmet par l'intermédiaire de gouttelettes expulsées lorsque des personnes toussent, éternuent, transpirent ou respirent. L'infection est également possible en cas de contact avec une surface contaminée. Face à ce mode de propagation spécifique, le recours aux gestes barrières constitue une défense efficace pour éviter une contamination généralisée.

En entreprise, compte tenu des interactions régulières entre vos collaborateurs, de la possible mise à disposition de véhicules et d'espaces de travail partagés, ou encore de l'existence éventuelle d'espaces de vie collectifs, ces consignes sont totalement indiquées pour le bien-être et la sécurité de chacun.

Lavage des mains, solutions et gels hydroalcooliques, réaménagement des espaces de travail pour garantir la distanciation sociale, masques de protection chirurgicaux à usage unique ou en tissu réutilisables... Des préconisations détaillées sont accessibles en ligne sur le >site du gouvernement consacré au coronavirus, afin de vous aider à accueillir vos salariés comme il se doit.

 


Pour aller plus loin


Retour