Skip to content

Crash-test : la sécurité au volant ne recule devant rien !

Collaborateurs sur la route    >     Sécurité routière

La sécurité des automobilistes et des usagers de la route ne recule devant aucune innovation et s’anticipe dès la conception d’un véhicule. C’est la raison d’être de l’organisme Euro NCAP : établir des crash-tests toujours plus complets pour évaluer la protection offerte par chaque véhicule. Un domaine exigeant et en constante évolution.

 

Par Claire - Publié le 05/03/2020

Lecture : 4 min


 

visuel130 les crash tests euro ncap un systeme de notation a-suivre

Le crash-test Euro NCAP innove année après année pour toujours plus de sécurité

Si les nouveaux modèles de véhicules innovent sans cesse en matière de design, de conduite et d’options, la sécurité progresse elle aussi à toute vitesse. Chaque année, l’organisme de test Euro NCAP publie un classement des véhicules les plus sûrs sur le marché, établi suite à un crash-test rigoureux. Celui-ci étudie la réaction du véhicule, ainsi que celle des dispositifs embarqués de sécurité active et passive, lors d’un accident en conditions réelles.

De quoi s’agit-il ? La sécurité active, ce sont les éléments du véhicule qui participent à l’évitement des accidents en amont : régulateur de vitesse, caméra de recul, ABS ou encore contrôle d’angle mort. La sécurité passive, elle, se trouve au cœur même du crash-test : il s’agit de la résistance d’un véhicule à un impact accidentel et de sa capacité à protéger ses passagers ainsi que les autres usagers de la route.

La sécurité passive compte d’ailleurs parmi les principales innovations apportées à la notation Euro NCAP au cours des dernières années. Depuis la création de l’organisme de test en 1997, les critères d’évaluation se sont multipliés et approfondis afin de prendre en compte le maximum d’éléments de sécurité. Aujourd’hui, ces critères sont regroupés en 4 grandes catégories :

  • La protection des occupants adultes (conducteur et passagers)
  • La protection des occupants enfants
  • La protection des usagers vulnérables de la route (piéton, cycliste etc.). Cette catégorie s’est enrichie ces dernières années afin de prendre en compte l’augmentation des usagers non motorisés sur la route et de minimiser la gravité des accidents en cas de collision avec un véhicule.
  • L’aide à la sécurité. Cette catégorie évalue plus spécifiquement les options de sécurité active, comme le freinage automatique d’urgence.

Comment se déroule un crash-test ?

Pour pouvoir évaluer l’ensemble des critères de sécurité, chaque crash-test place le véhicule testé en situation d’accident bien précise : choc frontal, choc latéral, test poteau, simulation de protection en cas de coup du lapin. Chacune des catégories ci-dessus est ensuite minutieusement étudiée. Par exemple, pour la catégorie « protection des enfants », le test Euro NCAP contrôle le niveau de sécurité offert par le siège enfant en fonction de la manière dont il est installé dans le véhicule.

Parmi les principaux lauréats du test Euro NCAP 2019, on compte la Testla Model 3, la BMW 3 Series, la Tesla Model X, la Mercedes-Benz CLA, la Subaru Forester, la Renault Clio et l’Audi A1.


 

Identifier les principales causes d’accident au volant… pour mieux les éviter !

Conduire avec sécurité, c’est aussi anticiper les grandes causes d’accident de la route pour pouvoir les éviter. L’organisme public de sécurité routière a ainsi classé les principaux responsables des accidents au volant par ordre d’importance :

  • La vitesse excessive, présente dans 1 accident sur 3 ;
  • L’alcool au volant et la conduite sous stupéfiants, ex-aequo en seconde place ;
  • Le refus de priorité ;
  • L’inattention.

L’inattention au volant est provoquée par deux grands facteurs. Le premier est l’état de somnolence au volant, ou hypovigilance. C’est pourquoi la Sécurité routière renouvelle fréquemment ses campagnes en faveur des pauses dédiées au repos lors des trajets de plus de 2 heures. La seconde, en constante augmentation depuis plusieurs années, concerne l’usage du téléphone portable. En effet, téléphoner au volant multiple par 3 le risque d’accident et est responsable de près d’un accident corporel sur 10.

Le renforcement de la sécurité des automobilistes intervient donc à deux niveaux. Tout d’abord en sensibilisant les conducteurs et les gestionnaires de flottes d’entreprise aux risques encourus pour eux et pour la société, en cas de comportement inapproprié. Un sujet qui n’est pas à prendre à la légère : en 2018, les accidents de la route ont représenté la première cause d’accident du travail !

Un conducteur professionnel doit certes être sensibilisé au risque d’une vitesse excessive. Il doit également être habilité à prendre des pauses fréquentes, à dormir suffisamment et à pouvoir s’affranchir de son téléphone portable lors de ces trajets. Une politique qui doit être insufflée par la hiérarchie et concrétisée par des sessions de formation destinées à minimiser les risques d’accidents et de verbalisation. Ces actions de prévention profitent ainsi directement à l’entreprise et au bien-être des salariés.

Le renforcement de la sécurité des automobilistes intervient également dès la conception des véhicules, en équipant ces derniers d’options de sécurité active et passive innovantes.

Ces options de sécurité embarquées qui peuvent vous sauver la vie

Ces dernières années, la recherche automobile a multiplé les innovations en matière de sécurité active et passive. Des fonctionnalités intelligentes et des automatismes viennent ainsi prendre le relais des réflexes des automobilistes pour prévenir ou minimiser l’accident.

Le régulateur de vitesse intelligent est la solution idéale pour éviter les accidents provoqués par une vitesse trop élevée sur la route. Cet outil vous permet de ne jamais dépasser la vitesse autorisée et de respecter la distance de sécurité grâce à l’action couplée du système de freinage automatique et du limitateur de vitesse intégrés.

Eviter une collision, c’est aussi pouvoir freiner à temps. Une nécessité bien intégrée par les ingénieurs automobiles. L’outil le plus connu dans ce domaine est l’ABS, capable de limiter le blocage des roues en cas de freinage d’urgence. Ce dispositif peut être accompagné de deux systèmes complémentaires : l’assistance au freinage d’urgence, qui amplifie le freinage en cas de besoin tout en actionnant les feux de détresse, et le freinage d’urgence autonome ou automatique (AEB), qui ralentit la voiture lorsqu’un risque de collision est détecté. Ce dispositif fait d’ailleurs l’objet d’un test à part entière dans la catégorie « protection des usagers vulnérables de la route » du crash-test Euro NCAP, participant ainsi à la note globale du véhicule testé.

Les détecteurs d’angle mort ne sont pas en reste en matière de sécurité. En effet, aucun conducteur ne possède de vision à 360 degrés et cette assistance technique devient vite indispensable pendant la conduite ! Les détecteurs d’angle mort avertissent le conducteur grâce à un signal sonore et lumineux lorsqu’un obstacle se trouve dans cette zone. Autre équipement fort utile : la caméra de recul équipée d’un radar anti-collision, qui vous permet d’effectuer vos manœuvres en toute sécurité.

La protection corporelle des usagers du véhicule bénéficie également des dernières innovations. Ainsi, les sièges enfant et les ceintures de sécurité sont conçus avec des critères de sécurité de plus en plus exigeants. Les nouvelles générations de ceintures de sécurité intelligentes, par exemple, intègrent un dispositif d’adaptation en cas de freinage brutal, permettant d’éviter de blesser l’occupant de la voiture.

 


La télématique au service de la sécurité de vos collaborateurs

Le savez-vous ? Des solutions embarquées telles que TOTAL FLEET Connect existent pour vous permettre de mieux connaître l’utilisation faite de vos véhicules à chaque trajet. Grâce à ces informations, vous aurez la possibilité d’améliorer la sécurité de vos collaborateurs en menant des actions de conseil et de prévention pour un meilleur comportement sur la route. Un système de coaching intégré permet d’ailleurs à vos conducteurs d’agir directement sur leurs habitudes pour une conduite plus sereine et s’inscrivant dans une démarche éco-responsable.


 


Pour aller plus loin


 

Retour